Idées

Visions de Paix et des Droits de l’Homme

« Ce ne sont pas nos différences qui nous divisent, mais plutôt notre incapacité à reconnaître, à accepter et à célébrer ces différences. »

« Les grandes idées viennent au monde sur des pattes de colombes. Peut-être, alors, en écoutant attentivement, nous pourrons entendre un faible bruissement d’ailes, un léger frisson de vie et d’espoir parmi le tapage des empires et des nations. Certains diront que cet espoir repose sur une nation; d’autres sur une personne. Je crois plutôt que celle-ci est éveillée, ravivée, nourrie par des milliers d’individus solitaires dont les gestes et les efforts quotidiens nient les frontières et les implications les plus grossières de l'histoire. Il en résulte une vérité éphémère et sans cesse menacée que chaque individu, sur la base de ses souffrances et ses joies, bâtit pour tous. »

« Les véritables différences dans le monde d’aujourd’hui ne sont pas entre les juifs et les arabes, entre les protestants et catholiques; entre musulmans, croates et serbes. Les vraies différences existent entre ceux qui embrassent la paix et ceux qui veulent la détruire; entre ceux qui regardent vers l’avenir et ceux qui s’agrippent au passé, entre ceux qui ouvrent les bras et ceux qui s’acharnent à serrer les poings. »

« Personne ne nait haïssant une autre personne en raison de la couleur de sa peau, de son passé ou de sa religion. La haine s’apprend; si les gens peuvent apprendre à haïr, ils peuvent apprendre à aimer, car l’amour vient plus naturellement au cœur de l’homme que son opposé. »

« Les droits de l’homme ne sont pas un privilège accordé par la minorité, c’est une liberté qui revient à tous, et les droits de l’homme, par définition, incluent les droits de tous les hommes, ceux à l’aube de la vie, au crépuscule de la vie, ou dans l’ombre de la vie. »

« Tout être humain est une partie de l’ensemble que nous appelons « Univers », une partie limitée dans le Temps et dans l’Espace. Il vit ses expériences, a ses pensées et éprouve ses sentiments comme quelque chose séparée du reste, une sorte d'idée distortionnée de sa conscience. Ce délire est pour nous une sorte de prison. Nous devons nous libérer de cette prison en élargissant notre cercle de compassion pour embrasser tous les êtres vivants ainsi que la nature entière dans sa beauté. Nul ne peut y réussir complètement, mais les efforts déployés sont une partie de la libération et un fondement pour la sécurité intérieure. »

Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

« Chacun de nous peut œuvrer pour changer un petit nombre d’événements et l’histoire de notre génération sera inscrite dans le total de ces gestes. Chaque fois qu’un homme défend un idéal ou agit pour améliorer le sort des autres, il émet une petite ondulation d’espoir; ces ondulations, en se croisant les unes les autres, forment un million de centres d’énergie différents qui, en rêvant un peu, donnent lieu à un courant qui peut abattre les murs d’oppression et de résistance les plus solides. »

« Plusieurs d’entre nous en voulons toujours plus – nous serions plus heureux si nous possédions telle ou telle chose. Peut-être devrions-nous nous arrêter quelques instants et écouter ce que certaines personnes dans des pays du Tiers-monde aimeraient avoir pour les rendre plus heureux. 1. Suffisamment à manger pour se coucher sans maux de ventre. 2. Des souliers et quelques vêtements pour se protéger du froid. 3. Un toit pour s’abriter. 4. L’espoir d’avoir la chance d’obtenir une éducation, de quelque nature que ce soit. 5. La croyance que le rêve de liberté, de fraternité et de paix pour tous les hommes se réalisera un jour. »

« Nous savons que la Terre n’appartient pas à l’homme, l’homme appartient à la Terre. Toutes les choses sont reliées tout comme le sang qui nous unit tous. L’homme n’a pas tissé la toile de la vie, il n’est qu’un fil qui la compose. Quoiqu’il fasse à la toile, il le fait à lui-même. »

« Je refuse d’accepter la perspective que l’humanité est à ce point tragiquement liée à la nuit sans étoiles du racisme et de la guerre que l’aube éclatante de la paix et de la fraternité ne peut jamais devenir réalité. »

« Lorsque vous vous identifiez comme Indien ou musulman or chrétien ou Européen, ou quoi que ce soit d’autre, vous êtes violent. Comprenez-vous pourquoi cela est violent? Parce que vous vous séparez du reste de l’humanité. En vous séparant par croyance, par nationalité ou par tradition, cela engendre la violence. Alors, un homme qui tente de comprendre la violence n’appartient à aucun pays, aucune religion, aucun parti politique ou système; il est préoccupé par la compréhension complète de l’humanité. »

« L’Art de la Paix n’est pas chose facile. C’est une lutte sans merci, la mise à mort de désirs sinistres et de mensonges intérieurs. À l’occasion, la Voix de la Paix résonne comme le tonnerre, tirant les êtres humains de leur torpeur. Le monde continuera de changer dramatiquement, mais les querelles et la guerre peuvent nous anéantir complètement. Nous avons maintenant besoin de techniques d’harmonie et non de conflit. L’Art de la Paix est requis, et non l’Art de la Guerre. »

« Il est essentiel de savoir que, pour être une personne heureuse, une famille heureuse, une société heureuse, il est primordial d’avoir un bon cœur. La Paix dans le monde doit se développer à partir de la paix intérieure. La Paix est non seulement l’absence de la violence, mais la manifestation de la compassion humaine. »

« La Paix n’est pas le produit d’une victoire ou d’un ordre. Elle n’a aucune ligne d’arrivée, aucun délai final, aucune définition d’accomplissement. La Paix est un processus continu, les efforts de plusieurs décisions. »

« La paix, c’est vivre, aimer, apprendre et laisser un legs avec équilibre et joie. La paix c’est la collaboration plutôt que la concurrence, devenir partie d’un tout vivant et synergique. La paix, c'est le développement de notre potentiel humain qui nous investit du pouvoir et de la compétence au moment choisi. La paix, c’est apprendre à écouter et vivre selon sa conscience. »

« Si vous demeurez neutre dans des situations d’injustice, vous aurez choisi la partie de l’oppresseur. Si un éléphant pose le pied sur la queue d’une souris et que vous vous dites neutre, la souris n’appréciera pas votre neutralité. »

« Nous ne pouvons atteindre la paix durable en l’approchant avec suspicion, méfiance et crainte. Nous ne pouvons l'atteindre qu'en poursuivant avec la compréhension, la confiance et le courage qui découlent de la conviction. »

« Vivre comme témoin de la paix comporte des choix quotidiens quant au travail que nous faisons, les relations que nous bâtissons, nos allégeances politiques, ce que nous achetons, la façon dont nous élevons nos enfants. Il s’agit d'encourager les relations et les structures suffisamment solides et saines pour contenir le conflit lorsqu’il se pointe et lui permettre une résolution créative, et ce, tant au plan personnel qu’au plan international. »

« Si nous n’enseignons pas la paix à nos enfants, quelqu’un d’autre leur enseignera la violence. »

« La non-violence n’est pas un vêtement que l‘on peut endosser et enlever à volonté. Elle siège dans le cœur et doit faire partie inhérente de notre être. »

« Se lancer dans un dialogue honnête n’est pas un geste d'abdication; c’est un geste de puissance et de bon sens. »

« La paix n'est pas un don de Dieu à ses créatures. C'est un don que nous nous faisons les uns aux autres. »

« Les gens croient que la non-violence est quelque chose de faible et non-militante. Il s’agit là d’une fausse conception qui découle d’un manque de compréhension de la notion de non-violence. La non-violence exige davantage de courage que la violence. La majorité des actes violents sont accomplis en prenant l’adversaire au dépourvu, et je crois que ces actes ne demandent que très peu de caractère si on est décidé d’aller de l’avant. »

« La résolution de problèmes nécessite une autre façon de penser que celle utilisée pour les créer. »

« La relation la plus simple est celle que vous créez avec dix milles personnes; la plus difficile, c’est avec une seule. »

« La paix est une vertu de la civilisation. La guerre est son crime. »

« Mieux vaut une parole qui engendre la paix que mille mots vides. »

« Pour obtenir la paix dans le monde,
Il doit y avoir paix dans les nations.
Pour obtenir la paix dans les nations,
Il doit y avoir paix dans les villes.
Pour obtenir la paix dans les villes,
Il doit y avoir paix entre voisins.
Pour obtenir la paix entre voisins,
Il doit y avoir la paix dans les foyers.
Pour obtenir la paix dans les foyers,
Il doit y avoir paix dans le cœur. »

« Soyez sans peur et purs; ne fléchissez jamais dans votre détermination ou votre dévouement envers la vie spirituelle. Donnez généreusement. Ayez maîtrise de vous-même, soyez sincères, aimables et désireux de servir… Apprenez le détachement et prenez plaisir dans la renonciation. Évitez la colère et ne faites aucun mal à quelque créature vivante; faites plutôt preuve d’empathie et de douceur; soyez bienveillants envers tous. Ainsi, vous réaliserez pleinement votre destin. »

Le Saint Prophète Mohammed est venu sur terre et nous a enseigné que « l’homme musulman ne fait jamais de mal à personne, ni en parole ni en geste, mais il travaille au profit et au bonheur des créatures de Dieu. La croyance en Dieu, c’est d’aimer les autres. »

Devrais-je vous dire ce qui est mieux que le jeune, la charité et la prière? Il s’agit de faire la paix entre ennemis; l’inimitié et la malice détruisent les récompenses du ciel par les racines.

Je pardonne toutes les créatures et que toutes les créatures me pardonnent. J’ai de l’amitié pour tous, de l’inimitié pour personne. Sachez que la violence est à la source de toutes les misères du monde. La violence, en fait, est le nœud de la servitude. «Ne faites aucun mal à quelque être vivant. » Voilà la voie éternelle, naturelle et inaltérable de la vie spirituelle. Une arme, aussi puissante qu’elle soit, peut toujours être rendue caduque par une autre, qui lui est supérieure ; mais aucune arme ne peut être supérieure à la non-violence et à l’amour.

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix, Là où est la haine, que je sème l'amour. Là où est l'offense, que je sème le pardon. Là où est la discorde, que je sème l'union. Là où est l'erreur, que je sème la vérité. Là où est le doute, que je sème la foi. Là où est le désespoir, que je sème l'espérance. Là où sont les ténèbres, que je sème la lumière. Là où est la tristesse, que je sème la joie. O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu'à consoler, à être compris qu'à comprendre, à être aimé qu'à aimer. Car c'est en se donnant qu'on reçoit, c'est en s'oubliant qu'on se retrouve, c'est en pardonnant qu'on est pardonné, c'est en mourant qu'on ressuscite à l'éternelle vie.